Office du tourisme de Villaroger

Le nom du Chef-lieu, dérivé de « Villarium Ogerii », désigne la villa d'un dénommé Oger ou Ogier au Ve ou Vie siècle. La paroisse déjà mentionnée en 1258 comprenait tous les hameaux à l'Ouest de la commune ainsi que celui de La Gurraz (La Savine faisait partie de la paroisse de Sainte-Foy Tarentaise). Commune essentiellement agricole, Villaroger a connu au XVIIIe siècle une migration saisonnière avec les colporteurs et les ramoneurs. Au début du XX e siècle, il s'agit cette fois d'émigration vers les plus grandes villes, dont Paris où certains Villarogiens se succèdent à l'Hôtel Drouot (Hôtel des ventes) comme déménageurs attitrés. Ils sont appelés « les cols rouges » à cause du liseré rouge situé sur le col de leur veste noire. Aujourd'hui la population de près de 400 habitants se stabilise grâce à une forte volonté de vivre à Villaroger. Quelques artisans ont monté leur entreprise tandis que d'autres se tournent vers le tourisme.

www.villaroger.fr Villaroger ot

ot autour de Villaroger